header image

Les premiers pas sur la glace

» english

Au moment o? cet article parait, j’esp?re ?tre en train de surfer une des (la) plus longues vagues du monde : jeudi 30/8 est f?ri? ici et c’est l’occasion r?v?e pour aller ? Chicama essayer d’y surfer sa vague interminable (plus de 3 minutes de surf continu contre quelques dizaines de secondes sur les vagues moyennes !). Mais je vous ai quand m?me pr?par? un petit r?cit en avance …

Le P?rou est un lieu d’aventure: jungle amazonienne, d?serts de sable, hauts plateaux d?sertiques et haute montagne. Les vacances de Juillet m’ont donn? l’occasion de mettre pour la premi?re fois les pieds sur un glacier. Cette semaine nous partons ? l’assaut du Vallunaraju, sommet facile ? deux pas de Huaraz.

La cordill?re blanche

La cordill?re blanche est une des plus belles chaine de montagnes enneig?es du P?rou. Elle s’?tend sur 180 km de long, et comprend 35 cimes qui ont une altitude sup?rieure ? 6 000 m?tres. C’est la cha?ne de montagnes tropicale la plus haute du monde. A l’ouest, la cordill?re noire lui fait face : c’est elle qui prot?ge les sommets enneig?s des influences climatiques oc?aniques qui feraient tout fondre.

Le Huascar?n est la plus haute montagne du P?rou et le quatri?me sommet d’Am?rique du Sud avec 6 768 m d’altitude (L’Aconcagua en Argentine est le plus haut avec 6 959 m?tres). On distingue en fait deux sommets Huascar?n : le plus haut, le Huascar?n Sur (6 768 m) est s?par? par le col de la Garganta du Huascar?n Norte, moins ?lev? et d’une altitude de 6 655 m?tres.

Entre la cordill?re noire et la cordill?re blanche se trouve la vall?e de Huaraz et Caraz. Huaraz est au P?rou ce que Chamonix est ? la France : la capitale de l’andinisme (ou alpinisme comme on dit par chez nous ;) ). C’est une ville assez tranquille, o? l’on trouve quantit? de touristes, randonneurs et montagnards de toutes origines pendant la haute saison (juin-septembre). La ville est moche : elle a ?t? compl?tement ras?e par un tremblement de terre meurtrier en 1970 mais il y r?gne tout de m?me une ambiance tranquille et reposante qui me fait regretter de travailler ? Lima.

Pr?paratifs

Apr?s notre arriv?e tardive ? Huaraz, il nous fallait organiser notre semaine. Nous avions pr?vu de faire 1 jour de cours de technique de progression sur glacier et les quelques manoeuvres de sauvetage, un sommet pour pratiquer tout ?a – le Nevado Vallunaraju, 5686m – et un sommet pour aller admirer les grands sommets de la cordill?re blanche, le Nevado Pisco, 5752m. La partie n’?tait pas gagn?e d’avance, nous avions un peu d’aclimatation gr?ce ? nos s?jours ? Puno et ? Cusco, mais tout de m?me, nous allions en deux jours passer de 3000m ? 4800m puis au dessus de 5500m. Ajouter ? cela notre manque d’exp?rience dans les courses glaciaires et un genou r?calcitrant pour expliquer que finalement, tout ne s’est pas pass? comme pr?vu et nous ne sommes pas all?s au Nevado Pisco. :( Ce sera pour la prochaine fois.

Si vous voulez faire un sommet ? Huaraz, vous pourrez trouver tout l’?quipement n?cessaire ? louer sur place si il vous manque quelque chose. Il vous faudra ensuite vous rendre ? la maison des guides pr?s de la plaza de armas pour y engager un guide diplom?. Il vous faudra ensuite vous arranger avec ce guide pour d?terminer vos objectifs et pr?parer la sortie. Vous vous rendrez au march? o? vous pourrez acheter avec plaisir fromage et saucisson fum? pour agr?menter les soupes lyophilis?es :)

Attention aux agences, elles fournissent parfois des pseudo-guides non diplom?s plus ou moins exp?riment?s qui ne vous garantiront pas la s?curit? n?cessaire en haute montagne. C’est d’autant plus important que dans cette r?gion, il ne faut pas compter sur l’h?licopt?re ou les secours rapides : les secours arriveront ? pied apr?s que quelqu’un soit redescendu les contacter …

Cours d’andinisme sur le glacier

Rendez-vous est pris le matin avec F?lix, notre guide, pour se rendre au refuge de la maison des guides (3800m) pr?s de la laguna LLaca o? nous laisserons la voiture pour entamer une fatiguante marche jusqu’au camp morraine (4800m). De l?, nous ferons le lendemain un cours puis le sur-lendemain, une tentative pour le Nevado Vallunaraju.

Apr?s une longue nuit ? ?couter la neige doucement tomber sur la tente, nous nous r?veillons sous un beau soleil, prenons un bon petit d?jeuner et entamons la courte marche pour arriver au glacier. Il y a quelques passages d’escalade facile sur rocher un peu expos?s, pas vraiment un probl?me de jour mais demain…

F?lix nous enseignera jusqu’? 15h les bases de la s?curit? sur glacier et nous pourrons pratiquer pour la premi?re fois l’escalade sur glace. Int?ressante pr?paration pour le lendemain o? nous avons bien l’intention d’aller au sommet du Nevado Vallunaraju. Alexandra aura la joie d’essayer son mat?riel lou? : les crampons ont besoin de quelques coups de marteau pour qu’ils restent plus de 5 pas sur la chaussure. Heureusement qu’on n’est pas partis pour le sommet sans les essayer.

La tentative de sommet

Il a encore neig? pendant le d?but de la nuit. Nous nous r?veillons comme pr?vu ? 2h du matin pour prendre un rapide th? et partir vers le glacier. Il fait froid, il fait noir, l’altitude se fait sentir et j’ai un peu peur de devoir de nouveau grimper de nuit les quelques rochers pour arriver au glacier. Tout se passe finalement bien, nous nous ?quipons, nous nous encordons et ? 3h du matin, nous entamons avec 2 autres cord?es la longue marche vers le sommet. Un couple d’anglais souffre, rythme trop rapide et trop hach?, F?lix nous confie qu’ils sont guid?s par un faux guide … nous les d?passons et ne les croiserons plus, ils feront demi-tour. Une autre cord?e nous d?passe, ils vont bien et disparaissent rapidement dans la nuit.

Je suis dernier de cord?e, Alexandra au milieu et F?lix devant. Le moral ne va pas fort : il fait tr?s froid et je n’ai pas mis ma capuche, on ne distingue rien dans la nuit, l’impression de faire du sur-place. Le ciel est ?toil?, maigre consolation. La montagne prend le dessus sur Alexandra qui par manque d’exp?rience ne s’est pas bien aliment?e, gros coup au moral et au physique mais elle repart courageusement. De mon c?t? j’ai d?j? beaucoup ? faire pour suivre. La cl? c’est de se fixer sur son rythme, d’oublier le froid, l’altitude, la fatigue pour faire le vide et se persuader qu’on va y arriver.

Vers 5h le soleil commence ? apparaitre, et avec lui, l’espoir de se r?chauffer et se remonter le moral. Nous sommes c?t? ouest, nous restons dans l’ombre et ne pouvons malheureusement pas bien admirer les couleurs rouges des montagnes de l’autre c?t?. Spectacle magnifique tout de m?me. L’ascension continue sur un rythme correct et nous rejoignons finalement le dernier col apr?s avoir failli abandonner.

C’est l? que nous abandonnons, il reste 130 m?tres de d?nivell? jusqu’au sommet, plus raide et o? il faut tout de m?me avoir tous ses moyens. Aucun de nous deux ne se sent vraiment capable de faire ?a en s?curit? et nous repartons dans l’autre sens cette fois pour rejoindre le camp morraine. Malgr? sa longueure interminable, la descente se passe mieux puisque nous avons l’occasion de pouvoir admirer la vall?e de Huaraz, la cordill?re noire et m?me l’imposant Huascaran Sud.

Arriv?s au camp morraine, nous devons plier le camp et redescendre ? la voiture pour rentrer ? Huaraz. La descente nous semblera interminable : nous sommes debout depuis 2h du matin, somme mont?s de 4800m ? 5500m pour redescendre ? pied ? 3800m puis en voiture ? 3000m ; nous rejoindrons Huaraz vers 16h. Grosse journ?e. A Huaraz, je n’ai ?trangement pas de sensation de fatigue excessive. C’est de retour ? Lima que j’aurai un monumental coup de barre qui me clouera au lit deux jours.

Le Vallunaraju est un sommet “facile” (c?t? II PD-, sur l’?chelle de cotation d’alpinisme), on a beaucoup appris sur nous-m?me et nos limites. Il faut y aller lentement, ne pas vouloir bruler les ?tapes, la montagne se m?rite. Pour ma part j’ai gard? l’envie d’y retourner et d’aller au sommet. Passer les 6000m serait sympatique m?me finalement, le plaisir, le panorama et l’esth?tique de la montagne comptent plus que ces quelques chiffres.

A suivre …

Redescendus de la montagne, un peu d??us de se dire que ce sont parmi nos derniers jours de vacance, il nous reste un peu de temps pour faire un tour sur la cordill?re noire et rentrer tranquillement ? Lima. A la semaine prochaine.

6 commentaires à propos de “Les premiers pas sur la glace”

    » Montrer/masquer les commentaires

    The true DANY
    » DANY dit:

    eh, ben !! c’est magnifique !!!!

    The true Erwan
    » Erwan dit:

    Salut !!!

    Hallucinant ton article…
    F?licitations pour la tentative et bon surf :)

    The true Vincent
    » Vincent dit:

    Merci pour le petit mot, c’?tait vraiment chouette l?-haut. Et il parait que le Nevado Pisco offre une vue encore plus spectaculaire. Le surf a ?t? exceptionnel ce week-end, je mettrais quelques photos et vid?os en ligne la semaine prochaine.

    The true Gwiyom
    » Gwiyom dit:

    Jolis chapeau…

    The true Gwiyom
    » Gwiyom dit:

    Jolis chapeaux…
    (voulais-je dire)

    The true Vincent
    » Vincent dit:

    @Gwiyom : bon, les casques restent des casques (un chapeau en alpinisme est beaucoup moins utile). Mais ce que j’aime surtout, c’est les lunettes de soleil de location rose fluo d’Alex :)

    » Montrer/masquer les "pingbacks" & les "trackbacks"

© Vincent Prat 2005-2006
Basé sur Wordpress + WPG2 + Gallery2